Nouvelle formation en apprentissage

Ingénieur en Matériaux

Le vendredi 13 mars 2015

A la rentrée universitaire 2015/2016, l’INP-ENSIACET ouvrira une nouvelle formation d’ingénieurs par la voie de l’apprentissage dans la spécialité Matériaux.
Habilitée par la CTI , soutenue par la Région Midi-Pyrénées et sous convention avec le CFA MidiSup, cette formation sera dispensée par l’INP-ENSIACET, une des 6 Écoles d’ingénieurs de l’INP Toulouse. Il s’agira de la seule formation par apprentissage de niveau ingénieur spécialisée Matériaux dans la région Midi-Pyrénées. Elle s’ajoute aux 2 formations d’ingénieurs par la voie de l’apprentissage déjà proposées par l’école depuis 2009 : Génie des Procédés et Génie Chimique.

Carrières dans des secteurs stratégiques

Pour la 1ère promotion de la formation Ingénieur en Matériaux par l’apprentissage, l’ENSIACET ouvrira jusqu’à 24 places à des étudiants titulaires d’un diplôme Bac+2 (DUT, BTS...) type Science et Génie des Matériaux, Mesures Physiques, Chimie, option Matériaux, Traitement des Matériaux. En 3 ans, les apprentis-ingénieurs deviendront des spécialistes de l’optimisation du choix des matériaux industriels et des procédés associés. Ils sauront prendre en compte les spécificités des matériaux, leur cycle de vie, ainsi que leur recyclage.

Mise en perspective vis-à-vis des entreprises

Cette nouvelle formation s’inscrit dans la continuité de l’ouverture constante de l’école vers le milieu industriel. Elle a d’ailleurs reçu un accueil unanimement favorable de la part de nombreuses entreprises du secteur de la métallurgie et de l’aéronautique notamment. Elle trouvera également un grand intérêt auprès des fédérations professionnelles ou organismes de branches, tels que l’UIMM ou encore l’UIC.

Pour Jean-Marc Le Lann, Directeur de l’INP-ENSIACET : « Dans cette formation, le cursus aura lieu à 40% du temps à l’ENSIACET et à 60% en entreprise. Quand ils seront diplômés, la plupart des ingénieurs matériaux auront vocation à travailler dans l’aéronautique, l’espace, l’automobile, l’énergie, le BTP sur des postes en R&D, production et exploitation, ou encore en bureau d’études. Leur profil intéressera des PME et de grands industriels, comme AIRBUS, SAFRAN, TOTAL, LATECOERE... Pour les PME, accueillir un apprenti-ingénieur pendant 3 ans, c’est un pas décisif vers un recrutement ».

Liens avec la recherche

La formation s’appuiera par ailleurs sur l’expertise de l’un des laboratoires de recherche adossé à l’école : le CIRIMAT . Labellisé CARNOT depuis 2006, ce laboratoire bénéficie de liens forts avec les entreprises dans le cadre de contrats de recherche, de thèses et de brevets.