GEM publie ENVIES DE CHANGER #2

Bonnes pratiques des entreprises en matière de Paix Économique

Le lundi 9 avril 2018

La Chaire Mindfulness, Bien-être au travail et Paix économique de Grenoble École de Management (GEM) publie la 2ème édition de ENVIES DE CHANGER, un ouvrage collectif destiné au grand public, DRH et chefs d’entreprises.

Peut-on imaginer un modèle alternatif à l’hypercompétition destructrice entre les entreprises ?

 ENVIES DE CHANGER #2 fait le point sur les bonnes pratiques pour co-construire un modèle économique pacifié et performant: Comment allier performance et bien-être au travail ? Comment associer psychologie positive et environnement ? Comment faire évoluer un système de rémunération pour satisfaire le plus grand nombre ?

 « Cinq journées par an, des acteurs de l’entreprise et des professeurs chercheurs de la chaire se retrouvent pour se nourrir mutuellement avec générosité et confiance. Ils poursuivent un dessein commun : co-construire une économie pacifiée et performante. Ce nouveau numéro d’Envies de changer poursuit la raison d’être de cette communauté : diffuser nos travaux au niveau de la société et de l’éducation » précise Agnès MUIR POULLE, Responsable de la communauté de pratiques de la Chaire, enseignante et formatrice coach.

Rappelons que les travaux de recherche de la Chaire Mindfulness, Bien-être au travail et Paix économique visent à comprendre comment les entreprises peuvent contribuer au bien commun en replaçant l’humain au cœur du management et de l’organisation.

De l’hypercompétition à la Paix Économique

ENVIES DE CHANGER #2 consacre plusieurs articles à la « Paix Économique », qui est en fait le principal axe de Recherche de la Chaire.

Pour Dominique STEILER, responsable de la Chaire: « Ce que nous constatons depuis la création de la Chaire, c’est que beaucoup de chefs d’entreprises s’inquiètent d’un modèle économique fondé sur l’hypercompétition. Nos travaux entendent contribuer à instaurer la Paix Économique, c’est-à-dire un modèle où nous créons certes de la richesse, mais en pleine conscience de ses responsabilités sociétales. Sans détruire ses concurrents, ni manipuler ses clients et fournisseurs, et sans exercer de violence envers ses salariés. Passer à un modèle créateur de richesse mais non destructeur est possible ! Beaucoup d’entreprises ont déjà commencé à modifier leurs pratiques. Elles en témoignent dans ENVIES DE CHANGER #2. »

Par exemple, l’entreprise Guichon VALVES a intégré la psychologie positive et l’environnement dans sa démarche de Mindfluness (p.44). La société Araymond, elle, a utilisé le Servant leadership pour l’entraide et la créativité. Autant d’exemples qui attestent de la prise en compte croissante par les entreprises de leur responsabilité sociétale.

La Chaire Mindfulness, Bien-être au travail et Paix économique de GEM regroupe des entreprises très variées dont ARaymond, Böllhoff, Udimec, MMA, HPE, Teledyne e2v, Guichon Valves, ETS André CROS, Sodexo, Milestone Investisseurs, La Boîte à Outils, Thermocompact, etc.