Diplômés Grenoble INP, et ensuite ?

Le mardi 22 novembre 2016

Célébrés ce samedi 19 novembre 2016, à l’occasion de la cérémonie de remise des diplômes, les diplômés de Grenoble INP se portent bien.
A cette occasion, sept diplômés « ambassadeurs », représentant l’ensemble des diplômés 2015 des 6 écoles et du département formation professionnelle de Grenoble INP, se sont vu remettre leur diplôme par le parrain de la cérémonie, Frédéric Schneider-Maunoury, Executive Vice President and Chief Operations Officer de la société ASML, en présence de Brigitte Plateau, administratrice générale de Grenoble INP, et de Gérard Matheron, président du conseil d'administration de Grenoble INP et directeur du site STMicroelectronics de Crolles.
La cérémonie a permis aux directeurs des écoles et au parrain de mettre en lumière le parcours de l’ambassadeur de chaque formation. Des parcours aussi riches que variés pour ces jeunes représentants des quelques 1200 diplômés 2015, qui mettent en évidence les bons résultats d’insertion des ingénieurs Grenoble INP.

Quelques chiffres sur l’insertion des diplômés 2015 (source enquête CGE 2016) :
• 4,2/5 - C'est le taux de satisfaction de nos diplômés dans leur emploi
• 35 353 € - C'est le salaire brut annuel actuel moyen (hors primes) en France, 6 mois après leur sortie d'école
• Moins d'un mois - C'est le temps moyen de recherche d'emploi
• 1er emploi en CDI : 78%

Des parcours riches et variés

Bertrand GAUTHIER, diplômé d’Ense3, est directeur commercial Europe chez H3 Dynamics Holdings (Paris). Il a effectué une partie de son parcours académique et sa 1ère année professionnelle à Singapour avant de créer la filiale européenne.
Audrey CEYRAT est consultante Digital & Emerging Technologies dans un cabinet de conseil en management et systèmes d’information, Wavestone, à Paris. Diplômée de l’Ensimag et de l’Université polytechnique de Madrid, elle est très impliquée dans le domaine associatif (Elles bougent ; un congé solidaire au Cambodge). Comme de nombreux élèves de Grenoble INP, elle a reçu sa proposition d’embauche avant la fin de son projet de fin d’études.
William EUVRARD-QUERE a rejoint l’Esisar après un DUT Mesures physiques pour suivre la filière Electronique, informatique et systèmes, par apprentissage, en partenariat avec l’ITII Dauphiné Vivarais. Il est Hardware Designer chez Valeo (automobile) en Hongrie et a obtenu cette mission en volontariat international étudiant (VIE) un mois après sa sortie de l’école.
Marvyn MARIETTE, diplômé de Génie industriel, est Ingénieur Chargé d’Affaires chez EDF, à Grenoble. Il a rejoint l’école déjà muni d’un DUT Génie électrique et informatique industrielle et représente la 1ère promotion diplômée de la filière par apprentissage Ingénieur de la Performance Industrielle Durable.
Mathilde LEGAY avait déjà une promesse d’embauche 3 mois avant la fin de ses études à Pagora. Elle est Junior Product Manager chez Munksjö, une petite entreprise suédoise de papeterie, aux Etats Unis. Son parcours est très international, puisqu’elle a effectué une césure et un stage recherche dans des universités en Finlande et en Suède, un semestre en échange au Canada et son PFE au Danemark !
Anne VANDEMBERGUE, diplômée de Phelma, travaille comme ingénieur système chez Safran Electronics and Defense, à Paris. Elle a été embauchée immédiatement après son stage. Sa mission ? Trouver des solutions techniques pour répondre aux demandes de clients du secteur de la défense.
Après un DUT Génie thermique et énergétique, Sonia BUSSEUIL a travaillé 17 ans en PME, au CEA, au LETI, avant de reprendre ses études via la formation professionnelle. Elle a suivi la formation Ingénieur en management technologique (IMT) à Grenoble INP tout en continuant à travailler au LETI, où elle est Workpackage leader - transfert industriel. Elle est en charge du transfert d’un département du LETI, plateforme photonique.
Des parcours aussi riches que variés pour ces jeunes représentants des quelques 1200 diplômés 2015, qui mettent en évidence les bons résultats d’insertion des ingénieurs Grenoble INP.

En savoir plus sur Grenoble INP et ses écoles

« Nous formons des ingénieurs citoyens, conscients des enjeux technologiques d’avenir. Entrepreneurs, créatifs, ils sont riches de savoirs scientifiques, résultats d’une recherche performante menée au sein des laboratoires ». Brigitte Plateau, administratrice générale. Etablissement public, Grenoble INP fédère 6 écoles et une Prépa. Il co-pilote 22 laboratoires de recherche de haut niveau et 7 plateformes technologiques au sein de la communauté Université Grenoble Alpes. Avec un taux d’enseignants-chercheurs élevé, l’environnement de Grenoble INP affiche un fort potentiel scientifique qui contribue à générer en permanence de l’innovation technologique ayant vocation à être transférée ou incubée.
Chiffres clés :
- 5500 étudiants ingénieurs, dont 860 doctorants et plus de 20 % d’étudiants étrangers
- 1200 ingénieurs diplômés ingénieurs par an et 200 diplômés docteurs
- 25 filières de formation et 6 filières ingénieurs par apprentissage
- 40 000 Alumni
Des écoles pour répondre aux enjeux d’avenir :
Grenoble INP-Ense3 : Énergie, eau, environnement
Grenoble INP-Ensimag : Informatique et mathématiques appliqués
Grenoble INP-Esisar : Systèmes avancés et réseaux
Grenoble INP-Génie industriel : Concevoir & organiser
Grenoble INP-Pagora : papier, communication imprimée et des biomatériaux
Grenoble INP-Phelma : Physique, électronique, matériaux
La Prépa des INP (cycle préparatoire intégré
En savoir plus sur ASML, https://www.asml.com/

Parrain de la cérémonie : Frédéric Schneider-Maunoury, Executive Vice President and Chief Operations Officer de la société ASML
Entreprise internationale : Siège Veldhoven (Pays-Bas) / 70 sites dans 16 pays
Effectif : 14 500 employés (58% aux Pays-Bas, 23% aux Etats-Unis et 2% UE). Dont 5000 ingénieurs R&D
Secteur : microélectronique
Implantation principaux marchés : Etats Unis, Corée du Sud, Taïwan