Deux étudiants de Grenoble INP parlent énergie aux politiques

Le lundi 9 avril 2018

Léo Tesnier et Julien Ferry, deux étudiants de Grenoble INP – Ense3, vont mettre à profit leur année de césure pour réaliser un projet (intitulé « 2PE ») qui leur tient à cœur : réaliser un documentaire sur les liens entre les instances politiques et les citoyens dans le domaine de l’énergie. Le documentaire montrera aussi que les visions de l’énergie s’opposent à l’échelle mondiale, et expliquera pourquoi chacun a un point de vue différent. 

Les étudiants, qui se sont rencontrés à Grenoble INP - Ense³, vont donc partir ce jeudi 12 avril pour l’Australie, la Chine, l’Inde (Himalaya), le Maroc et l’Islande, au rythme d’un mois dans chaque pays, grâce au soutien Grenoble INP et l’entreprise VINCI Energies.

« Nous avons commencé bien sûr par la France, où nous avons interviewé en mars Yves Maréchal, le directeur de Grenoble INP - Ense³ avant d’interviewer Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire le 30 mars dernier. Ce fut une très belle expérience » souligne Julien Ferry.

Léo Tesnier précise leur projet "2PE" : « On s’interroge car on voit partout dans le monde des visions qui s’opposent sur la question de l’énergie. Alors nous entamons un voyage ciblé pour comprendre, pays par pays, ce qui guide la politique en matière d’énergie et sa perception par les citoyens. Pour cela, nous voulons donner la parole à des responsables politiques, des philosophes, des économistes, des sociologues et tous les corps de métiers qui touchent de près ou de loin aux énergies ».

Dans le même temps, les deux amis réaliseront un second film, plus éducatif, en partenariat avec des écoles, et dont l’objectif sera de sensibiliser le grand public à l’énergie. Chaque personne interviewée se verra poser une question par un enfant des écoles partenaires. Les sujets abordés seront : comment produit-on de l’énergie ? Comment consomme-t-on cette énergie ? Les deux étudiants souhaitent démontrer que la transition énergétique n’est pas que technologique mais implique également des changements de la part de l’humain.