6 et 9 déc. – Journées Portes Ouvertes dans toutes les EGC

Faire des études supérieures de commerce dans sa région

Le lundi 27 novembre 2017
Le(s) 6 et/ou 9 Décembre, dans tout l’hexagone et DOM, les Écoles de Gestion et de Commerce (EGC) organiseront des Journées Portes Ouvertes.
 
Les EGC (22 campus), qui sont adossées aux CCI (Chambres de Commerce et d’Industrie), proposent un cursus d’études supérieures de commerce en 3 ans, juste après le Bac. Elles délivrent un diplôme reconnu par l’État BAC +3 inscrit au RNCP « Responsable en marketing, commercialisation et gestion ». La formation bénéficie aussi du label BACHELOR des CCI.
 
Les 6 et/ou 9 décembre, les élèves de toutes les sections de Terminale et les étudiants en réorientation qui souhaitent faire des études de commerce dans leur région seront accueillis par l’équipe pédagogique et par les enseignants de leur EGC. L’occasion d’obtenir des précisions sur le cursus et sur leur EGC, qui, tout en étant à taille humaine, met en oeuvre une pédagogie répondant aux standards les plus élevés et dispose de toutes les technologies qu’on trouve en général uniquement dans les Grandes Écoles de commerce françaises.
 
Pédagogie digitale et Masterclass
 
Comme dans ces Grandes Écoles de commerce, la pédagogie dans les EGC recourt en effet aux meilleurs outils digitaux : plateformes de e-learning, projets menés avec la méthode AGILE (adaptée aux start-ups du digital), et contrôles des connaissances 2.0 comme Kahout, un QCM sur smartphone.
 
Pour Sandrine LACOMBE, Directrice de la communication du réseau EGC : « Nos EGC sont des Écoles à taille humaine qui ont tout d’une Grande École de commerce ! Cette année, par exemple, grâce aux nouvelles technologies de la communication, ils ont accès à des Masterclass ».
 
Il y a quelques jours, les 2800 étudiants des 22 campus EGC ont ainsi assisté, grâce à une plateforme numérique, à une conférence qui avait lieu à l’EGC d’Agen. Consacrée à la distribution et au commerce 4.0, cette Masterclass était animée par Olivier BADOT, Docteur en Economie industrielle et en Anthropologie. Très suivi, l’évènement a eu un grand retentissement sur les réseaux sociaux : 100 commentaires et interactions, 3500 vues et 36 600 personnes atteintes.