19 juin : Journée mondiale de la drépanocytose

1ère maladie génétique en France

Le lundi 29 mai 2017

La journée mondiale de la drépanocytose aura lieu le lundi 19 juin. Cette maladie génétique du sang qui touche 50 millions d’individus dans le monde est aussi la 1ère maladie génétique en France. Elle touche surtout les personnes à peau noire, où qu’ils vivent. Un médicament efficace pour cette maladie, le FACA, a été mis au point au Burkina Faso, le laboratoire s’inspirant d’une recette ancestrale. Et les innovations africaines sont rares...

Valérie SABATIER, enseignante-chercheuse à Grenoble École de Management, est spécialiste des Business Models dans l’industrie du médicament. Avec l’UNESCO et des chercheurs burkinabés et allemands, elle a mené une étude sur le Business Model du FACA. Pour elle : « La recherche a permis d’adapter une recette ancestrale pour fabriquer un médicament vendu aujourd’hui uniquement en Afrique. Ce médicament n’a pas encore d’autorisation de mise sur le marché en France. Mais il y a beaucoup de contrebande et d’importations illicites. Nombreux sont les expatriés qui achètent du FACA quand en quittant l’Afrique pour le revendre illégalement en Europe ou aux Etats-Unis ».

Innovation inversée

En général, l’innovation voit le jour dans les pays développés. Dans le cas du FACA, c’est dans un pays dit « sous-développé » qu’a été mis au point un médicament qu’on peut se procurer illégalement dans les pays occidentaux. On parle d’innovation inversée.

« Dans les pays occidentaux, les industriels du médicament ont des stratégies produits qui intègrent le développement de l’entreprise. Au Burkina Faso, un médicament a d’abord et avant tout un rôle social : il doit être accessible à tous. Et les entreprises burkinabés ont une communication qui s’adresse exclusivement aux populations africaines. De surcroit, elles ne cherchent pas vraiment à exporter leurs médicaments. Ce dont ces entreprises ont peur, c’est que les laboratoires pharmaceutiques occidentaux s’approprient toute nouvelle innovation. Elles hésitent donc à innover. Marché intérieur exclusivement, freins à l’innovation : le Business Model du FACA est unique » explique Valérie SABATIER.

Recherches sur les enjeux sociétaux

Valérie SABATIER est Directrice des programmes doctoraux et Professeure de stratégie et de management de l'innovation à GEM. Ses travaux portent sur la stratégie des entreprises, les évolutions de l'industrie, les modèles commerciaux et l’innovation.

A Grenoble École de Management, la Recherche en Sciences de Gestion contribue aux débats sociétaux : formes alternatives de marchés et d’organisations, reconfiguration des business models, énergie, santé et bien-être, économie du partage, géopolitique, digital et ses talents, entrepreneuriat féminin, etc.